Catégories
Sports & Football

«  Si vous n'avez pas Lewandowski, Ronaldo, Messi, il est difficile de marquer '' – Feichtenbeiner de FA Selangor explique les difficultés de notation

La performance et le résultat de Selangor 2 lors de leur dernier match de Premier League malaisienne ont reflété ceux de leur équipe première, juste un jour plus tôt.

Tout comme leur première équipe de la veille, la jeune équipe réserve du Selangor a assez bien joué lors de son match de Premier League malaisienne contre Negeri Sembilan samedi, pour dominer la possession et contrôler le match.

Lorsque leur seul joueur étranger, Bajram Nebihi a été présenté au début de la seconde période lorsque le score était à égalité à 1-1, il les a aidés à mieux contrôler le milieu du parc et a fait épingler les hôtes dans leur propre moitié de terrain. Du jeu.

Malheureusement, tout comme leur première équipe la nuit précédente en Super League de Malaisie, qui ne pouvait repartir qu'avec un match nul 1-1 peu impressionnant à domicile contre Melaka United, Selangor 2 n'a pas pu sur les nombreuses chances qu'ils ont créées, et le résultat qu'ils ont avait sûrement voulu leur échapper à la place.

À trois minutes de la fin du chronomètre, une rare incursion de Negeri dans la surface de réparation de Selangor 2 a fait tomber le ballon dans le bras d'un défenseur. L'arbitre Fitri Maskon, qui avait déjà été la cible des protestations du banc Selangor 2 pour ses appels, a dûment sifflé pour un penalty, et Almir Neto a converti le coup de pied pour le vainqueur décédé.

S'adressant à la presse après le match, l'entraîneur-chef de Selangor 2 et directeur technique du club Michael Feichtenbeiner était néanmoins satisfait de la performance de ses jeunes charges lors de la rencontre au stade Tuanku Abdul Rahman, à Seremban.

Michael Feichtenbeiner, 2019

Michael Feichtenbeiner. Photo par Andreas Schlichter / Getty Images / DFB

"Je dois dire que mes joueurs ont très bien fait, la seule chose que nous pouvons nous reprocher, c'est que nous n'avons pas mis de côté nos chances. Nous en avons eu tellement, nous avons dominé le jeu. Ce n'est pas facile pour les jeunes joueurs de garder. presser, combiner, jouer haut dans la moitié de terrain adverse et pour les très jeunes défenseurs locaux pour se prémunir contre les balles longues et les bons attaquants étrangers … Mais je suis totalement satisfait de mon équipe. Ils n'auraient pas pu jouer beaucoup mieux. Dès le début de la seconde période, Negeri n'a pas pu jouer.

"Je ne suis pas non plus satisfait de l'arbitre aujourd'hui; si nous voulons jouer au football de transition, au football plus moderne, il doit laisser le jeu se dérouler au lieu de siffler à plusieurs reprises. Je dois revoir la vidéo, mais je pense que nous devrions ont également reçu un penalty, ce qui nous aurait peut-être permis de gagner le match. Mais oui, mes jeunes garçons étaient bons, vraiment bons dans leur seconde période ", a-t-il expliqué.

L'Allemand a cependant reconnu que la notation était sa principale faiblesse à la demande de Objectif, mais a expliqué que c'était une situation attendue lors de l'envoi de jeunes attaquants locaux.

"Bien sûr, cela doit être amélioré, mais cela se produit dans toutes les équipes du monde. Tout entraîneur voudrait que son équipe crée d'abord des occasions et mes jeunes joueurs ont besoin de plus d'expérience dans cette situation. Marquer un but est la chose la plus difficile en Si vous n'avez pas de Lewandowski, de Ronaldo ou de Messi, vous rencontrerez toujours ce genre de problème. Vous pouvez créer des chances, mais vous avez besoin d'un Messi pour convertir les chances.

"Même le PSG et Pep Guardiola à Manchester City rencontrent ce problème de temps en temps. Mais nous devons continuer à y travailler pour que, espérons-le, à l'avenir, Danial (Asri), Ashraf (Nasir) ou Aliff Haiqal puissent prendre Aliff par exemple a eu deux occasions ce soir, mais ce n'était que son troisième match de niveau senior après avoir rejoint l'équipe de la Coupe du Président. Je ne veux pas le blâmer, mais nous en tirerons des leçons.

"Pour (avoir des joueurs qui peuvent) marquer des buts, vous avez besoin de beaucoup de jeux à petits côtés à l'entraînement et pas seulement de pratique de tir sans adversaires. Je préfère les jeux à petits côtés qui se concentrent sur la finition pour nos joueurs. J'espère qu'ils seront meilleurs en Un an. On avait marqué lors de matches précédents, mais pas ce soir, et c'est notre problème, pas quelque chose que l'on peut blâmer sur les autres », a noté l'ancien entraîneur-chef du MPPJ FC.

Le match était également la première action compétitive de Nebihi en près de six mois, en raison de la suspension des compétitions Covid-19, ainsi que de l'insistance de Feichtenbeiner à donner aux jeunes locaux du club des minutes de jeu.

"Nous (les équipes de réserve en Premier League) ne pouvons pas être relégués (cette saison), nous voulons donc profiter de l'occasion pour améliorer nos jeunes joueurs." dit l'entraîneur de 60 ans. «J'avais signé Bajram en début de saison car j'avais peur qu'en ne jouant qu'avec des joueurs locaux, nous finirions par être relégués, ce qui mettrait en péril tout ce projet.

"Les joueurs se sont cependant améliorés après les premiers matches et je suis devenu confiant que nous pouvons éviter la relégation sans joueurs étrangers. Il est ensuite allé s'entraîner avec la première équipe pendant les trois derniers mois, mais avec le retour de la première équipe étrangère, lui aussi est retourné dans mon équipe. Je lui ai expliqué que je voulais travailler sur les joueurs locaux. Il n'est pas vraiment content car il veut commencer tous les matchs, mais il comprend que le projet est de développer des joueurs pour notre équipe de Super League. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *