Catégories
Sports & Football

La fenêtre de transfert s'ouvre et il y a tant à faire

Bonjour les gens.

Habituellement, après la fin de la saison de Premier League, je publie un article de type revue de saison / évaluation des joueurs. L'année dernière, en raison de l'écart entre la fin de la campagne de la ligue et la finale de la Ligue Europa, je les ai fait avant ce match avec l'avertissement que quelqu'un pourrait devenir le héros – ou le méchant – à Bakou. C'était une nuit à oublier, évidemment, et cela a clôturé une fin de saison vraiment lugubre.

Cette fois-ci, l'attente de ces années Tous nos œufs sont dans ce panier la finale n’est pas aussi importante, alors je vais attendre la semaine prochaine pour faire ce tour d'horizon. Ce n'est pas parce que je suis en aucun cas superstitieux et que je ne veux pas gâcher les choses en le mettant à l'avance (pas grand-chose en tout cas), mais parce que beaucoup dépend de ce jeu, et avec lui notre sens de la façon dont la saison s'est globalement passée. .

Je ne veux pas dire que la victoire de samedi sera plus propre pour tout ce qui a mal tourné, mais cela nous laisserait un peu d’optimisme avant la nouvelle saison. Gagner des trophées est amusant, nous aurions le football européen à l’ordre du jour et avec lui un peu plus d’argent pour jouer sur le marché des transferts, et en fin de compte, tout type de succès est le bienvenu. Cela ne veut pas dire que nous sommes aveugles à la mauvaise finition de la ligue ou aux points à améliorer, mais cela rendrait ce travail un peu plus agréable.

Inversement, eh bien… je n’ai pas besoin d’exposer celui-là en détail, non? Le travail que nous devons faire resterait le même, mais les implications et les ramifications – sportives, financières et réputationnelles – sont évidentes, comme c'est ce que nous ressentirions tous. Donc, je vais garder la poudre sèche sur ces notes jusqu’à la semaine prochaine, et croiser les doigts c’est celle que je peux écrire avec le numéro 14 de la FA Cup sous nos ceintures.

La fenêtre de transfert est d'ailleurs ouverte. Il a ouvert hier et se déroule jusqu'au 6 octobre. Il est juste de dire qu'Arsenal a beaucoup de travail à faire pendant cette période, et même si je ne m'attends à rien avant samedi, vous espérez qu'il se passe des choses en arrière-plan. Avant même de penser à faire entrer des joueurs, il y a tellement de problèmes à régler dans notre propre équipe.

Pour moi, il n’y a qu’une poignée de membres de l’équipe qui sont fondamentalement intouchables, et c’est tout. À l'heure actuelle, ce sont l'un de nos deux gardiens de but, car en vendre un pourrait nous rapporter beaucoup d'argent; Bukayo Saka; Kieran Tierney; William Saliba; Gabriel Martinelli; Nicolas Pepe (car nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer une signature de 72 millions de livres aussi rapidement); et probablement Pablo Mari en raison du fait qu'il vient tout juste de rejoindre et en ce qui concerne son profil réel, en ce sens qu'il est un grand défenseur central qui n'a pas été un désastre d'une signature, il fait l'affaire.

Après cela, je pense que nous sommes dans une position où nous devons considérer toute offre qui est venue pour n'importe quel autre joueur. Et cela inclut Pierre-Emerick Aubameyang dont la situation contractuelle exige une résolution. À l'arrière, nous avons deux moitiés centrales avec le même problème – Sokratis et Shkodran Mustafi. Le premier veut apparemment rester et se battre pour sa place, ce qui est admirable en surface, mais après avoir joué environ 3 minutes depuis le redémarrage, Mikel Arteta explique assez clairement ce qu'il pense de lui. Veut-il vraiment rester et se battre, ou rester et toucher le salaire qu’il est peu probable d’obtenir ailleurs (ce qu’il a parfaitement le droit de faire, d’ailleurs)?

Quant à Mustafi, j'ai préconisé une vente pendant cette fenêtre comme un moyen de terminer son voyage à Arsenal de manière agréable après sa forme décente ces derniers temps, mais après avoir retiré son ischio-jambier de l'os, il va être très difficile de changer avec une blessure grave comme ça. Le fait que l’Allemand soit fondamentalement notre meilleur défenseur central lui est reconnaissant d’avoir persévéré et de généralement avoir remboursé la confiance d’Arteta en lui, mais à un niveau plus large, une mise en accusation choquante contre l’équipe que nous avons constituée.

Je vendrais Luiz en un clin d'œil, l'incohérence calamiteuse est trop pour mon cœur, et son contrat d'un an peut tomber dans la poubelle; retourner Cédric pour une somme serait en fait une affaire intelligente, peu importe s'il n'est ici que depuis quelques mois? Sead Kolasinac, parti. J'aime Rob Holding et Calum Chambers, mais je m'inquiète de leur efficacité.

Torreira lèverait de l’argent, je l’aime encore une fois, mais il est ici depuis deux ans et n’est pas devenu vital. Nous ne savons même pas si Dani Ceballos sera avec nous la saison prochaine. L’arc de rédemption de Granit Xhaka a été agréable, et je pense qu’il est important, mais encore une fois, c’est un peu comme Mustafi dans la mesure où son poids au milieu de terrain est aussi une accusation de notre manque d’options.

Guendouzi, c'est parti. J'ai ri de ce passage d'un rapport du GFFN sur la façon dont nous l'avons apparemment offert à l'Atletico Madrid en échange de Thomas ParteyZzzzzzzzz:

Guendouzi, qui estime qu’il doit quitter Arsenal cet été pour se donner une chance réaliste d’apparaître aux Euros de l’été prochain, n’est pas totalement contre l’idée de déménager à Atleti, mais Barcelone est sa préférence.

Barcelone est sa préférence! Que Dieu bénisse la confiance en soi d'un gars qui a parfois été un peu plus qu'un joueur 6/10 pour Arsenal pendant une saison et demie qui veut rejoindre l'un des plus grands clubs d'Europe. Je suppose qu'il pourrait se réjouir du fait qu'ils ont déjà démontré une volonté de dépenser beaucoup d'argent pour des joueurs d'Arsenal qui n'ont jamais été assez bons pour eux, mais quand même.

Auba, le contrat pèse lourdement, exige une décision. Lacazette a encore deux ans sur son contrat, temps de décision selon notre responsable du football. Le renouvelons-nous ou le vendons-nous pour réinvestir ailleurs? De jeunes joueurs comme Eddie, Joe Willock, Reiss Nelson, tous prometteurs, mais si de véritables offres en espèces arrivent, leur statut d'Académie signifie qu'ils génèrent des bénéfices, et cela signifie que nous devons les considérer. Les mouvements de prêt pour eux aussi doivent être une option, car les frais de prêt de nos jours peuvent rapporter pas mal de livres.

Et puis il y a Mesut Ozil. Y a-t-il maintenant quelqu'un qui n'est pas malade de cette situation? Du manque de clarté? Sur le joueur de 350 000 £ par semaine qui ne peut même pas faire notre banc? Quoi qu'il arrive, Arsenal va devoir le payer, qu'il joue ou non. Nous devons trouver une solution à cela, nous n’avons tout simplement pas besoin du nuage Ozil qui pèse sur nous la saison prochaine, ni de la concentration constante sur quelqu'un qui ne peut pas nous aider sur le terrain parce qu’il n’est pas choisi. Si un autre club peut payer 10 ou 20% de son salaire pendant que nous subventionnons le reste, nous économisons en fait ce petit peu d’argent.

Donc, avant même de faire venir un seul joueur, vous avez toutes ces choses à gérer, dont beaucoup sont des dégâts de votre propre fait (en tant que club). J’ai déjà écrit sur la nécessité d’examiner un peu plus les personnes au niveau exécutif, ceux qui prennent des décisions, et cet été va être un véritable test pour eux. Bien sûr, le Covid-19 était quelque chose que personne n'aurait pu prédire, et cela rendra les choses plus difficiles, mais c'est la même chose pour presque tous les clubs. Les règles du jeu sont assez équitables à cet égard, à l'exception des clubs dont les propriétaires milliardaires sont réellement prêts à financer leurs équipes.

Le gros problème est notre sous-performance, notre concentration aléatoire, bâclée, à court terme sur le recrutement et la constitution d’équipes, qui a créé le monstre de Frankenstein et nous a laissé une force en déclin. Cela revient sur eux et sur ceux qui étaient en charge avant. Il est maintenant temps d'être intelligent, de prendre de bonnes décisions sur l'avenir à long terme de l'équipe et d'éviter la tentation des correctifs à court terme – nous avons été là, nous l'avons fait, avons porté le t-shirt et nous avons gratté en 8e cette saison à cause de cela. Nous avons besoin que ces gens soient très, très bons dans leur travail et… bon… voyons voir.

Il semble qu'au moins certains de ces problèmes doivent être résolus parce que nous pouvons acheter n'importe qui, mais il reste à voir avec quelle rapidité et efficacité nous pouvons faire ces affaires. Je leur souhaite – très sincèrement – bonne chance dans tout cela.

Bon, c’est tout pour ce matin. Ayez un tout nouvel Arsecast Extra pour votre plaisir d'écoute, plus de moi ici demain.

Télécharger – iTunes – Spotify – Acast – RSS

Cet Arsecast Extra a été enregistré avec ipDTL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *